Fichier électoral: la CEDEAO sur les pas de la CENI

Le experts électoraux de la commission économique des Etats de Afrique de l’Ouest (CEDEAO) ont présenté leur rapport sur le fichier électoral guinéen, ce mercredi 23 septembre 2020, à Conakry. Le 14 septembre dernier, la CENI avait rendu public le nombre d’électeurs, qui a été fustigé par la classe de l’opposition guinéenne et la société civile. Cependant, le rapport des experts de la CEDEAO publié ce jour indique qu’après une révision exceptionnelle de juillet et août 2020, le fichier électoral brut est passé de 5. 323. 679 électeurs à 5. 699. 677 enregistrements.”Ces chiffres ont été disponibles après la radiation de 24 mille électeurs mineurs et 343 cas de décès; 552 mille électeurs sans pièces justificatives, le retrait des 212 mille doublons et le cas de 84 mille pour faute d’identité. Ce qui fourni un fichier global des électeurs qui s’élève, d’après ce rapport, à 5.410.089 électeurs dont 5.319.000 sur tout le territoire guinéen. A côté de cela, 90 943 électeurs sont retenus pour la diaspora. Le fichier actuel audité donne un total de 5.410.089, à la suite de la révision exceptionnelle et à la suite de l’audit. Ce nombre total a été classifié par prescription du code électoral. A savoir la carte d’identité, la carte d’étudiant délivrée, la carte consulaire et les attestations consignées. De mars à septembre 2020, suite à la révision sur le territoire, le fichier guinéen a connu un accroissement par rapport à mars 2020 de 86 410 électeurs. La proportion de la population électorale par rapport à la population générale estimée en 2019, par le recensement général de la population et de l’habitat réalisé en 2014 est de 42%”, a commenter le commissaire aux affaires politiques, paix et sécurité, Francis Awagbè Béhanzin.”Les travaux d’assainissement ont permis de radier du fichier électoral consolidé des mineurs retrouvés pour 0,42%, les doublons pour 3,73%. En outre, il n’existe sur le fichier aucun électeur sans pièce justificative conformément à la loi électorale. Le fichier électoral guinéen débarrassé de toutes les anomalies rencontrées au regard du code électoral est de qualité suffisante pour les prochaines élections”, soutient Francis Awagbè Béhanzin.La rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *