Guinée: les passeport biométriques enfin prêts

C’est une grande avancée pour la Guinée en matière de gestion des données biométriques. Longtemps annoncé par les autorités, le passeport biométrique vient d’être mis officiellement en circulation par les autorités guinéennes. C’est le Ministre de la Sécurité, Albert Damantang Camara qui a présidé la cérémonie de lancement de cette pièce d’identité ce mercredi 9 septembre dans la commune de Matoto.

Nous recevons quotidiennement aussi bien au département de la sécurité qu’à celui de l’administration du territoire, des lots importants venant de différentes ambassades accréditées en Guinée, de demandes d’authentification d’état civil. Comme pour vous dire qu’hors de la Guinée, nos documents véritablement attiraient non seulement la suspicion, mais aussi et très souvent le rejet. Alors, ceci est définitivement enterré en Guinée… Car, quand votre état civil est faux, vous-même vous êtes faux

Lance Bourema Condé, Ministre de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation

Présent à cette cérémonie, Albert Damantang Camara, Ministre de la Sécurité et de la Protection Civile a profité de son discours circonstancielle pour inviter les citoyens à se procurer de ce document en donnant leurs vraies informations aux autorités en charge d’enregistrement.

Enfin, comme dans les autres pays, les guinéens vont avoir un document d’identification biométrique avec la sécurité qui va avec. À partir de maintenant, comme le président l’a souhaité aussi bien pour son état civil que dans d’autres domaines, la Guinée entre résolument dans cette révolution numérique.Je vais profiter de vos micros pour sensibiliser pour qu’à travers vous, les populations qui vont venir s’enregistrer soient très prudentes sur les informations qui vont être diffusées. On a des problèmes avec les passeports sur des fausses informations qui ont été introduites dans le système. Et lorsque cela est, c’est pratiquement impossible à corriger

Albert Damantang Camara

En se dotant désormais les passeports biométrique, la Guinée entend remédier aux problèmes de falsification des documents civiques. Pour se procurer de la carte nationale biométrique, les citoyens guinéens devront payer 100.000 (cent mille francs guinéens)

Mamarakhouri Bangoura

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *