Kader Barry sur le décès de DIBANGO: « J’ai perdu un co-père »

Le monde musical africain s’est réveillé ce mardi, 24 mars 2020 avec la nouvelle de la disparition du saxophoniste camerounais suite à la pandémie de coranavirus qui continue à faire des victimes dans le monde. Depuis cette triste nouvelle, les proches du défunt font des témoignages sur la vie de celui s’est fait connaître à travers son art. Le Ministre guinéen de l’enseignement supérieur a également rappelé ses liens avec la famille du défunt artiste.

Très touché par le décès de son co-père Manou DIBANGO, le Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique a témoigné meilleurs avec la famille du désormais défunt Manou DIBANGO. « Mon père a servi au Cameroun et j’y ai passé une partie de mon enfance que j’ai partagée avec Michel DIBANGO fils du défunt qui est infecté également pour secours à son père. Qu’Allah le sauve!

Je fûs témoin du mariage de Michel et son épouse fût témoin de mon épouse à notre mariage. A paris durant mes études, j’avais toujours pour compagnon Michel et nous partagions avec son père des moments marqués de leçons de la vie et d’humour. »
Le nouveau patron de l’enseignement supérieur a également suivi l’évolution de l’état de santé de celui qu’il a considéré comme un véritable père.

« De par ces liens très serrés, j’ai suivi le déroulement de l’évolution de son état en tant que membre de la famille. »

Sur le panafricanisme de Manu DIBANGO, le ministre rassure.

«  Je confirme que Papa Manou était un panafricaniste chevronné et qui avait pour arme son saxophone pour rassembler et défendre les valeurs culturelles Africaines. »

Mamarakhouri

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *