PAPA ITO: « Mon pire souvenir c’est quand j’ai enceinté une fille pour la première fois »

En 2005, le groupe Sembèdèkè vivait le jour dans le milieu du rap guinéen avec l’album son Galanyi. Sur un terrain de rap déjà bourré des talentueux hors paire, le groupe se démarque et impose son respect à travers les dénonciations du système politique avec des ”vérités” à l’état pure dans un style de rap très engagé.

Deux ans plus tard, en 2007, le groupe est sacré cassette d’or avec le deuxième album dénommé “Tetra”. Une distinction qui confirme la maturité d’un trio de rappeurs particulièrement complices: Salif Bangoura alias KLIMPOKO, Mohamed KAKE, alias KERO et le plus jeune rappeur de l’histoire du rap guinéen, Aboubacar Sidiki KEITA, alias PAPA ITO.

2020, soit 15 ans après, l’équipe de Papaito Max Zigui Zaga se porte maintenant cahin-caha. Nous avons essayé d’en savoir plus sur les concepteurs de ”Vive mangai nènè”.

De son intégration dans la musique jusqu’à ses projets actuels en passant par ses plus beaux et pires souvenirs, LIL PAITO s’est confié à la rédaction de letemoin.info

SUIVEZ LA ET ABONNEZ-VOUS POUR NE RIEN RATER DÉSORMAIS.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *