Guinée : bref retour sur la journée mouvementée du FNDC

Sur appel du front national pour la défense de la Constitution, la ville de Conakry et certaines préfectures ont été sous ébullition ce lundi 13 janvier 2020.

A Conakry les mouvements ont été spontanés. Des jeunes surexcités ont érigé des barricades et brûler des pneus sur l’autoroute qui n’a duré que quelques minutes et sur l’axe leprince ou des échauffourées ont éclaté entre manifestants et forces de l’ordre.

De Bailo-Baya (commune de Dubréka) à Hamdallaye en passant par wanindara, cosa et bambeto (commune de Ratoma ), la tension était vive. Des cas d’arrestation et des blessés ont été signalés.

A Cosa, le jeune Thierno Mamadou Sow, a reçu une balle. Il sera conduit d’urgence dans une clinique de la place où il a rendu l’âme, selon les parents de la victime. Son corps a été déposé à la morgue de l’Hôpital Ignace Deen par la Croix rouge.

Dans son compte-rendu, le gouvernement a signalé l’interpellation de 10 personnes dans la zone spéciale de Conakry.

“Dans la zone spéciale de Conakry, sur les 131 quartiers, des troubles ont été enregistrés dans 12 quartiers, notamment à Kènien et Hafia dans la commune de Dixinn, Touguiwondy port et Bonfi dans la commune de Matam, Gbessia Port I et II, Dabompa, dans la commune de Matoto, Dar-es-salam, Bomboli, Bambéto, Simbaya, Nongo, Kaporo rails dans la commune de Ratoma, Coronthie dans la commune de Kaloum.

A l’intérieur du Pays : sur les 33 préfectures, l’appel à la manifestation par le FNDC a été observé à Boffa, Boké, Mamou, Dalaba, Pita, Labé et Lelouma.

A Boffa, la route nationale Dubréka-Boffa-Boké, barricadée à hauteur de Boffa a été libérée par les forces de l’ordre sans incident et la circulation a repris son cours normal.

A Pita, les locaux du commissariat central de Police et de la brigade de la Gendarmerie Territoriale ont fait l’objet de jets de pierres par des manifestants ayant entrainé des dégâts matériels importants.

A Labé, après plusieurs tentatives d’attaque des sièges du Gouvernorat et de la Préfecture, les manifestants se sont attaqués au Tribunal de Première Instance de Labé qui a été finalement incendié avec deux véhicules consignés. Ils se sont également attaqués au siège du RPG Arc-en-ciel au quartier Konkola de la commune urbaine”, indique le communiqué du ministère de la Sécurité et de la protection civile.

Abdourahmane Zoumanigui

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *