Impasse politique: une mission dirigée par des anciens présidents africains attendue en Guinée

Une délégation conduite par Nicéphore Soglo et Goodluck Jonathan, sous l’initiative du National Democratic Institute (NDI) et la Fondation Kofi Annan (KAF) se rendra à Conakry du 9 au 13 décembre 2019.

Il s’agira pour cette délégation de rencontrer les différentes parties prenantes afin d’évaluer les préparatifs pour une issue de l’impasse politique dans le pays.

L’ambassadrice Medina Wesseh, Secrétaire Général de l’Union du fleuve Mano, Dr. Christopher Fomunyoh, Associé principal et Directeur régional pour l’Afrique centrale et occidentale (NDI), M. Sébastien FW Brack, responsable du programme Elections et démocratie (KAF), Dr. Sophia Moestrup, Directrice adjointe pour l’Afrique centrale et occidentale (NDI) et M. Paul Komivi Sémeko Amegakpo, Directeur résident en Guinée (NDI), seront entre autres, les membres de cette délégation.

Les missionnaires rencontreront la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) en premier lieu. Ensuite, les institutions de la République et les partis politiques de la majorité et de l’opposition. Et enfin, les organisations de la société civile et d’autres acteurs à Conakry.

Ils échangeront avec ces parties en vue de procéder a une évaluation sur les préparatifs des élections législatives et les dispositions à prendre pour promouvoir des élections paisibles et crédibles.

« Les élections législatives de février 2020 en Guinée constitueront une étape importante dans le renforcement de la démocratie du pays, devant favoriser l’émergence de représentants légitimement élus, à même de mieux défendre les intérêts de leurs concitoyens. Dans ce contexte, un processus électoral paisible et inclusif revêt une importance capitale », a déclaré Nicéphore Soglo, ancien président de la République du Bénin.

Son homologue du Nigeria suppose qu’ en cas de succès, les échéances à venir en Guinée seraient de bonne augure pour l’Afrique de l’Ouest et pour le reste du continent “étant donné que les Africains apprécient de plus en plus l’opportunité de désigner leurs dirigeants politiques à travers des élections régulières et transparentes “, a dit Goodluck Jonathan, ancien président du Nigéria.

« Notre délégation a hâte de rencontrer les différents acteurs électoraux guinéens», ajoute-t-il.

La rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *