Migration irrégulière : l’ISIC signe un partenariat avec l’OIM

C’est un mémorandum d’entente que l’Institut supérieur de l’information et de la communication (ISIC de Kountia) a signé avec l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), mardi 3 décembre 2019.

Ce partenariat voit jour dans le but d’établir un certificat “Migration et les Objectifs durables pour le développement (ODD)”.

Le programme de formation vise à intéresser et spécialiser les acteurs de médias, de la société civile et les chercheurs sur la thématique migratoire et les opportunités existantes en Guinée.

“Les thématiques de la migration sont vraiment complexes que c’est nécessaire d’avoir une compréhension digne de ce nom parce que, quand on parle de la migration, il y a plusieurs volets: la migration de santé, la migration et développement, la gestion intégrée des frontières. Et aujourd’hui, la migration a pris une ampleur catastrophique dans le monde entier, en particulier en Afrique et en Guinée. Donc il est nécessaire de renforcer la capacité des hommes de médias et de la société civile pour qu’ils puissent à leur tour, diffuser une information qui est pertinente” a expliqué le chargé des opérations et représentant de la cheffe de mission de l’OIM en Guinée.

25 étudiants de l’ISIC seront formés durant six (6) mois. Ce programme de formation comprend deux parties :

Un enseignement des modules portant sur la Migration et les Objectifs de Développement Durable, coopération et politiques migratoires, l’évolution des mouvements migratoires en Afrique, la gestion des migrations, la communication pour le développement, la sensibilisation et la méthodologie de recherche.

La deuxième partie porte sur un stage professionnel, résultant des projets d’études à l’issue de la formation en présentiel, avec une prise en charge de trois mois qui sera offert aux dix meilleurs étudiants à travers une sélection finale.

Nous commençons par un certificat, pour le moment c’est en dehors des cours classiques, mais nous ambitionnons que cela soit des cours classiques, c’est extrêmement important. Notre objectif, c’est que la coopération entre l’OIM et l’ISIC aille au delà de ce certificat, nous en voulons d’autres, pourquoi ne pas le pousser au niveau des études avancées, c’est extrêmement important parce que tout le monde parle de migration aujourd’hui mais le traitement professionnel des questions de la migration, c’est la première fois et c’est l’ISIC qui portera désormais ce leadership, nous allons bien le tenir” a promis la Directrice générale de l’Institut Supérieur de l’Information et de la Communication, professeure Djénabou Barry.

Abdourahmane Zoumanigui

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *