Cour d’Appel de Conakry : une liberté provisoire accordée aux responsables du FNDC

Comme annoncé dans un précèdent article, la Cour d’Appel de Conakry a rendu son verdict dans le dossier des membres du FNDC.

Au terme des débats, la Cour a ordonné la mise en liberté provisoire de tous les membres du FNDC condamnés le 22 octobre dernier.

La Cour précise que les détenus sont convoqués le 5 décembre 2019 pour la suite des débats.

Abdourahmane Sanoh et Cie vont regagner leur domicile dès ce jeudi 28 novembre.

Pour Me Salif Béavogui, c’est juste le droit qui a été dit. ‘‘ Il n’y a pas de liberté provisoire mais une détention provisoire. Donc pour nous c’est une victoire’’, affirme l’avocat.

Ces membres du front national pour la défense de la Constitution ont été condamnés le 22 octobre dernier à des peines allant d’un an à 6 mois en première instance.

Aboubacar Diallo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *