Troubles politiques en Guinée : les anciens fonctionnaires de Guéckedou appellent au dialogue entre les acteurs

Les membres de l’Association des Anciens Fonctionnaires et Amis de Guéckedou (AAFAG), ont à travers une déclaration rendue publique ce mardi, 22 octobre 2019, interpellé le gouvernement, les acteurs de l’opposition et la société civile à un dialogue en vue d’une sortie de crise.

Soucieux des évènements tragiques qui ont marqué l’histoire de la préfecture de Guéckédou pendant la rébellion de 2000, ces anciens fonctionnaires ont fait croire qu’il y a de quoi s’inquiéter ces derniers temps en Guinée, partant les différentes crises que traverse le pays.

À en croire le porte-parole de l’AAFAG, les causes de cette crise sociopolitique sont entre autres : l’intolérance politique, le manque de dialogue entre les acteurs sociopolitiques, la lutte pour les intérêts personnels au détriment de ceux des populations, l’utilisation de l’ethnie comme arme politique, l’insuffisance d’esprit civique et patriotique des citoyens. D’où cette invite à l’union de tous les fils et filles, a dit le pays de Abdoul Mazid Chérif, président de ladite association.
«Les Guinéens doivent savoir qu’une seule région, une seule ethnie, une seule préfecture ne peut pas se développer à l’exclusion des autres. Nous sommes tous des Guinéens, et nous sommes condamnés à vivre ensemble», a-t’il enseigné.
Au regard de la dégradation subite du climat sociopolitique actuel avec ces corolaires de morts, de nombreux blessés, des dégâts matériels et d’impacts négatifs sur l’économie et le tissu social, les membres pensent la Guinée et les guinéens ne méritent pas un tel traitement, surtout en tant que locomotive des indépendances dans la sous région avec soixante un ans de souveraineté et de pleine responsabilité.

« Nous en appelons au sens de la responsabilité, d’esprit patriotique et de discernement de tous les acteurs socio politiques et de l’ensemble des citoyens épris de paix pour le renforcement de l’unité nationale, le maintien de la paix et de la cohésion sociale, gage d’un développement socio politique et économique pour un pays comme le nôtre qui a tout pour s’épanouir», ont laissé entendre les membres de l’association à travers cette déclaration lue par Tamba Fodé Tolno.
Partant d’une réflexion d’un penseur, Elhdj Abdoulaye Naïté de la coordination des sages de l’association, a affirmé ceci: “Lorsque les hommes, à quelque niveau qu’ils soient, cessent de se soucier de ce qui est lointain, ils auront toujours du chagrin à porter demain”.
Ce doyen demande aux Guinéens de se soucier de l’avenir de cette nation bien qu’elle soit bénie.

Robert Mellano

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *