Guinée : les élections législatives n’auront pas lieu à la date indiquée

Initialement prévues le 28 décembre, les élections législatives n’auront pas lieu à cette date. C’est l’organisation Internationale de la Francophonie qui a annoncé la nouvelle au cours d’un point de presse tenu ce lundi 21 octobre, en compagnie de la CENI (Commission Electorale Nationale independante).

Les raisons évoquées sont d’ordres techniques d’après le délégué spécial de l’Organisation Internationale de la Francophonie en Guinée, Tieman Coulibaly.

L’annonce de la tenue des législatives en fin de l’année 2019 avait suscité beaucoup d’interrogation au mois de septembre dernier. Certains acteurs politiques ont estimé que les recommandations faites par l’OIF n’ont pas été entièrement prises en compte par la CENI.

Devant la presse, le diplomate malien a tout de même reconnu que d’autres ont été satisfaites par l’institution en charge des élections en Guinée.

cependant, le chronogramme annoncé par le président de la CENI, Me Salif Kébé n’est pas tetenable. «Nous avons procédé à une évaluation, elle nous a amené à retablir que le chronogramme qui avait été proposé par la commission nationale indépendante était difficile à mettre en oeuvre,» soutient le diplomate, Tieman Coulibaly.

Même si le gouvernement guinéen a pris en compte un certain nombre de suggestions faites par l’OIF, mais aujourd’hui, «Je suis en mesure de vous dire que la date proposée par la CENI , c’est-à-dire celle de 28 décembre pour les élections législatives est à reconsidérer. Cette date sera difficile de mettre en oeuvre», ajoute le diplomate.
Ainsi « la CENI travaillera pour mettre en oeuvre les diligences en cours, pour le déploiement des équipes et la collecte des données. Une manière de continuer sa réflexion pour determiner un nouvel agenda», a conclu M. Coulibaly.

Présent à ce point de presse, Me Amadou Salif Kébé a reconnu la pertinence des observations du délégué de l’OIF. Il a laissé entendre que la CENI proposera un autre chronogramme en fonction de la résolution des problèmes qui se poseront.

Aboubacar Diallo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *