Journée mondiale des enseignants: le SLECG version Kadiatou Bah invite à une rentrée scolaire réussie

La secrétaire générale de l’autre faction du Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée a fait une déclaration ce vendredi à son siège en marge de la journée mondiale des enseignants, prévue demain samedi 5 octobre 2019.

À cette occasion, Dame Kadiatou Bah a lancé un appel à l’endroit des enseignants et encadreurs du système éducatif guinéen afin qu’ils se donnent à fond pour une année scolaire et universitaire réussie.

Nous vous proposons l’extrait de sa déclaration

« À la veille du 5 octobre 2019, cela fait exactement 25 ans que la journée mondiale de l’enseignant (JME) a été instituée sous l’égide de l’UNESCO.

À l’instar des travailleurs de l’éducation et de la recherche des autres pays du monde, la journée mondiale de l’enseignant est célébrée le 5 octobre de chaque année depuis 1994.

La JME commémore l’anniversaire de la signature de la recommandation de l’OIT/UNESCO concernant les conditions du personnel enseignant.

La recommandation de 1966 constitue le principal cadre de référence portant sur les droits et les responsabilités des enseignants à l’échelle nationale, africaine et mondiale.

Cette année, l’UNESCO et l’Internationale de l’Éducation ont mis un accent particulier lors de la célébration de la journée mondiale de l’enseignant aux jeunes enseignants-es, qui a pour thème : la jeunesse, l’avenir de la profession .

Avoir comme but de sensibiliser les jeunes enseignants de contribuer au développement de la Guinée à travers l’éducation et la formation des enfants.

En effet, la rentrée scolaire et universitaire 2019-2020, s’effectue dans un contexte national particulier, marqué par des résultats catastrophiques que nous avions enregistrés l’année dernière.

Dans la défense des intérêts moraux et matériels des enseignants, nous sommes aujourd’hui comme pour toujours dans la dynamique de préserver notre éducation de qualité.
Nous invitons très solennellement les enseignantes et enseignants, les acteurs du système éducatif, à une rentrée scolaire et universitaire apaisée pour des résultats positifs afin de changer la donne en fin d’année 2020 (…) ».

La rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *