Mort d’un opposant au 3ème mandat : Amadou Damaro Camara et Bantama Sow accusés

Une manifestation des opposants au 3ème mandat a été reprimée hier jeudi à N’Zérékoré, dans la région forestière. Le bilan fait état d’un mort, 38 arrestations, 28 blessés dont 7 graves et 2 dans le coma et des banques et magasins vandalisés, d’après le chargé à la mobilisation du FNDC.

Face à cette situation, le front national pour la défense de la constitution a tenu à situer les responsabilités des conséquences de cette situation.

Le gouverneur, le préfet, le maire, le député Amadou Damaro Camara et le ministre Sanoussy Bantama Sow sont accusés par le FNDC.

Les opposants à la nouvelle constitution ne comptent pas baisser les bras. Ils invitent les citoyens à user de l’article 21 de la constitution pour résister face à toute forme d’oppression.

Selon le FNDC, la Cour Pénale Internationale est informée en temps réel de l’évolution de la situation en Guinée.

Aboubacar Diallo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *