Exploitation artisanale de l’or : les autorités maliennes démantèlent un vaste réseau d’orpailleurs illicites

La brigade fluviale de Bamako a arrêté dans la nuit du mardi 04 juin 2019, une vingtaine d’hommes qui opéraient illégalement sur les rives du fleuve Niger, dans la capitale malienne. Elle a saisi sur place vingt deux (22) dragues ( engin flottant artisanal d’extraction aurifère), selon la page officielle de Mali Kanu.

Connu sous le nom de dragage, cette autre forme d’exploitation de l’or nuit fortement à l’environnement. A la recherche des pépites d’or au fond du fleuve, les exploitants utilisent souvent certains produits toxiques dont: le mercure et le cyanure.

Ces produits toxiques contribueraient fortement à la dégradation de la qualité de l’eau du fleuve, et aussi présentent de graves dangers pour les vies humaines et animales.

Les autorités maliennes, à travers la voix de leur premier ministre Dr Boubou CISSÉ ont promis de veiller au respect de l’environnement et assainir le secteur minier à travers une pratique légale de l’orpaillage traditionnel dans des couloirs dédiés.

Nadine DIALLO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *