Conakry : le CES clôt sa session ordinaire de 60 jours

Après près deux mois de concertations, le Conseil Économique et Sociale (CES), a passé en revue des activités liées à la promotion des actions de développement économique en Guinée.

Hadja Rabiatou Sérah Diallo, présidente du CES a laissé entendre lors de cette clôture ce mardi 28 mai 2019, au siège de l’institution, que cette session ouverte le 26 mars dernier, a permis de formuler un certain nombre de suggestions et recommandations pour le Président de la République ainsi que pour l’Assemblée nationale.

Il a été question aussi d’aborder la place et le rôle des médias publics et privés dans le processus de la décentralisation et du développement local, s’intéresser au dialogue social, un moyen indispensable de construction d’une paix durable et de réfléchir sur une étude portant sur l’impact des troubles sociaux sur l’économie guinéenne et des mesures de prévention qui ont fait l’objet de débats autour des quatre thèmes d’auto-saisine.

« Ces études nous ont permis de formuler des avis et des recommandations qui feront l’objet d’un rapport général à adresser à Monsieur le Président de la République et à l’Assemblée nationale. Le Conseil Économique et Sociale s’acquitte ainsi de sa mission constitutionnelle, celle d’orienter la politique économique, sociale, culturelle et scientifique de notre pays», a fait savoir Hadja Rabiatou Sérah Diallo.

Le ministre conseiller spécial du Chef de l’État et chargé des relations avec les institutions républicaines qui a pris part à la clôture de cette session ordinaire du CES, a fait savoir que la pertinence du choix des thèmes traités par l’institution, reflète l’image des préoccupations du Président et de la population guinéenne.

Mais, malgré les efforts fournis par les conseillers pendant cette session, Mohamed Lamine Fofana leur demande de continuer à pérenniser leurs actions allant dans le sens du développement.

« Vous devez maintenir le cap sur vos efforts pour que les recommandations et suggestions qui sont destinées au Président lors de vos travaux soient prises en compte pour lui permettre d’accomplir sa mission», recommande-t-il.

Robert Mellano

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *