Conakry : ouverture d’un atelier sur le rôle des OSC et médias dans la mise en oeuvre d’une stratégie de communication du ministère de la Santé

Le projet de Participation des Citoyens à la Gouvernance de la Santé ( CIHG) financé par l’USAID et mis en œuvre par FHI360 en consortium avec Search For Common Ground et Social Impact, a ouvert un atelier ce mercredi 3 avril à Conakry, sur la mise en œuvre des stratégies de communication du ministère de la santé.

Cet atelier vise à améliorer la compréhension des citoyens des réformes du système de santé en Guinée, ainsi que leur participation.

L’objectif est d’engager des réflexions entre les organisations de la société civile, les acteurs de médias et les cadres du Ministère de la santé, ceci pour une orientation des messages à diffuser en vu d’une meilleure information des citoyens sur les réformes entreprise dans le secteur de la santé.

Pendant ces échanges et de partage d’expériences, le département de la Santé va partager les points clés avec les médias et les organisations de la société civile (OSC), des stratégies de communication du Ministère de la Santé.

« C’est une opportunité de mettre en lumière le rôle des médias et la société civile de plus en plus important dans le système de santé en général et particulièrement au niveau communautaire qui mérite une attention et un soutien. Du 03 au 05 retenus, pour ces réflexions des questions sur des stratégies de communication du ministère de la santé seront de mise», a indiqué Dr Taliby Kaba, Directeur National des services et de promotion de la santé.

Photo de famille

Conscient des imperfections enregistrées jusque-là dans le secteur de la santé en Guinée, le gouvernement à travers le Président de la République, a entrepris au cours de ces dernières années, d’importantes messures visant à améliorer l’état de santé des populations. Malgré la mobilisation des ressources, la réalisation d’infrastructures et des changements visibles intervenus dans ce secteur, il faut reconnaître qu’il reste encore à faire.

« Le plus important dans la santé n’est pas la restauration, mais la sauvegarde. Pour y arriver, on a besoin des médias et les organisations de la société civile pour diffuser les messages et les techniques les plus appropriés à développer pour que vos messages, au delà des simples informations, soient de véritables moyens pour le changement de comportement individuel et social, qui pourront conscientiser les populations à la base», a souligné Dr Sékou Condé, Secrétaire général du ministère de la Santé.

Dans son programme de coopération et d’appui à l’État guinéen l’USAID à travers le projet FHI, a soutenu le ministère de la Santé pour la mise en place d’une stratégie et d’un plan de communication dont les objectifs sont déjà énumérés, selon Laurence UWERA Secrétaire général de l’USAID.

A en croire Dr Sékou Condé, pendant ces trois jours, les participants connaîtront les domaines de responsabilités autour desquels le département de la santé va bâtir sa stratégie de communication, aussi verticale qu’orientale. Cela pourrait, pense-t-il, leur permettre de trouver des moyens qui pourront accompagner la mise en œuvre des stratégies retenues dans le document politique de leur Ministère.

Robert Mellano

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *