Abidjan: la BAD octroie 110 millions de dollars à la Guinée pour soutenir ses réformes économiques et sociales

C’est au siège de la banque africaine de développement (BAD) que le premier ministre guinéen a été reçu. Suite à cette rencontre avec le président de cette institution sous régionale, la République de Guinée a bénéficié d’une enveloppe de 110 millions de dollars pour un appui aux réformes de son secteur économique et social.

Avec pour but principal, entretien sur les initiatives de réformes économiques et sociales en cours en Guinée, et la mission d’appui à la mobilisation des ressources internes (MAMRI) et l’Agence nationale d’inclusion économique et sociale (ANIES), ainsi que le projet de barrage à buts multiples de Fomi, une réunion élargie a regroupé le conseil d’administration de la BAD et la délégation du Premier ministre, comprenant notamment le ministre de l’énergie et de l’hydraulique, la ministre directrice de cabinet du Premier ministre et le conseiller spécial du Premier ministre chargé de l’économie, des finances et du budget.

Dans sa communication, Dr Ibrahima Kassory Fofana a évoqué la nécessité pour la Guinée, d’accroître significativement la mobilisation des recettes internes en Guinée. Pour lui, l’objectif du Gouvernement est d’atteindre un niveau de mobilisation des ressources internes de 20% du Produit intérieur brut (PIB), contre seulement 13,5% du PIB actuellement. «Un tel accroissement, pour répondre aux besoins de financement de notre développement économique, en faisant référence aux expériences réussies sur le continent».

Le premier ministre a argumenté que, pour ce qui concerne l’Agence nationale d’inclusion économique et sociale (ANIES), le pays regorge un paradoxe économique actuellement. «Alors que la croissance économique de la Guinée est robuste, autour de 8%, les populations guinéennes demeurent pauvres. Plus de 60% des Guinéens vivent en situation d’extrême pauvreté. En milieu rural, il s’agit même de 65% des populations. Notre pays est classé 183ème sur 188 pays dans le classement sur l’indice de développement humain», dévoile Kassory Fofana.

L’ANIES aura donc pour objectif de s’attaquer durablement à la pauvreté, en portant assistance aux 40% des Guinéens les plus pauvres, «soit plus de 5 millions de personnes, et ce, à partir de cette année, 2019».

Après son exposé, par endroits salué par le président de la BAD, Akinwumi Adesina, il a pris des engagements fermes au nom de son institution afin de soutenir la Guinée à hauteur de 110 millions de dollars, pour les réformes économiques et sociales. Le partage est effectué comme suit:

.15 millions de dollars américains, pour la MAMRI;

.55 millions de dollars américains, l’ANIES;

.40 millions de dollars américains, pour le barrage FOMI.

Abdourahmane Zoumanigui

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *